Astuces pour la productivité des avions : faites le maximum dans les airs

Astuces pour la productivité des avions : faites le maximum dans les airs

[ad_1]

Boostez votre productivité !

Quelle est votre productivité sur la route ? Si vous voyagez pour affaires, vous passerez beaucoup de temps dans les avions. Les avions peuvent être d’excellents endroits pour travailler; le bureau ne peut pas vous joindre et vous pouvez vous concentrer. Ou pouvez-vous? Après avoir parcouru des millions de miles de travail, je sais que travailler dans un avion peut être incroyablement productif – ou un gaspillage total. Utilisez ces stratégies éprouvées pour tirer le meilleur parti de votre temps d’antenne.

Choisissez votre support

Le numérique n’est pas toujours le meilleur. Le démarrage et l’arrêt sont des activités non productives. Pourquoi perdre un peu de temps de vol sur quelque chose qui réduit votre productivité ? Certains travaux sont mieux faits avec un stylo et du papier. Je lis des articles, édite des documents, j’écris même des articles de blog – y compris celui-ci – à l’ancienne. Tenez compte de vos propres habitudes de travail lorsque vous décidez de travailler sur papier ou numériquement.

Définir une limite de temps

Fixez une limite sur la durée de votre travail. N’oubliez pas que nous nous concentrons mieux par incréments de 60 à 90 minutes. Essayez de structurer votre travail autour de cela. Travaillez pendant une session de 60 minutes, puis faites une pause de 5 à 10 minutes. Levez-vous, étirez vos jambes, vos bras et votre dos. Je travaille généralement jusqu’à épuisement de ma batterie, soit 4 heures maximum sur un vol long-courrier. N’essayez pas de travailler tout le vol. Gagnez du temps pour des hacks de détente et de créativité (lisez mon récent article sur les hacks de créativité que vous pouvez faire en volant pour des idées).

Ayez des objectifs clairs

Comme pour tout travail, vous ne finirez pas si vous ne savez pas où vous allez ! Choisissez des objectifs clairs : Rédigez le premier brouillon d’une présentation. Terminer un mémo. Videz votre boîte de réception. Examiner un rapport. Quels que soient vos objectifs, précisez-les. Et assurez-vous qu’ils peuvent raisonnablement être terminés dans le temps que vous avez alloué. Terminer quelque chose est le boost de productivité ultime !

Nourriture et boisson

Si vous avez la chance de voyager en classe affaires ou si vous voyagez en dehors des États-Unis, des rafraîchissements sont presque toujours disponibles. Et l’alcool gratuit est si tentant quand vous êtes stressé. C’est aussi un tueur de productivité (vous le savez déjà !). Voici mon conseil : Manger ? Oui, quand ils servent un repas, mangez-le (en supposant qu’il semble comestible). Boissons ? Eau : Oui. Jus : Oui. Soda : s’il le faut. Vin, bière et alcool fort ? Pas tant que le travail n’est pas terminé !

Ergonomie

Travailler dans un avion est ergonomiquement terrible, surtout en économie. Les sièges et les accoudoirs sont étroits. La table à plateaux n’est pas à la bonne hauteur. Vous ne pouvez pas vous dégourdir les jambes. La lumière est trop faible. Vous plissez les yeux, vous courbez les épaules, vous avez mal à la tête et des crampes musculaires. Ne vous torturez pas vous-même ou votre corps ! Limitez votre temps dans cette position recroquevillée, penché sur votre plateau. Bougez, étirez-vous lorsque vous faites une pause, faites les exercices anti-TVP du magazine de vol ou utilisez une balle de tennis pour apaiser les muscles endoloris.

Malgré Skype, Zoom et Webex, beaucoup d’entre nous sont encore sur la route chaque semaine. Et malgré les mythes des voyages d’affaires glamour, nous travaillons dur sur ces voyages. Travaillez sagement aussi. Utilisez judicieusement votre temps de vol et voyez votre productivité monter en flèche !

[ad_2]

Eric P.

Eric P.

Fondateur de d’entreprendre pour Apprendre. Mon travail a été souvent repris sur des sites d'influence à l'image de Business Insider, Entrepreneur, et Finance Mag !